fbpx

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un carnaval d’articles ayant pour thème les lancements en conscience. Je vous invite à lire les autres articles proposés afin d’alimenter votre réflexion sur le sujet.

 

Il y a quelques semaines, j’ai fait mon premier lancement. Au départ, j’avais beaucoup d’anticipation, de craintes et d’aspirations. On m’avait dit tant de choses : « un lancement c’est épuisant », « un lancement c’est exigeant… », etc. J’avais l’impression que je serais complètement chaos à la fin du processus et que c’était pratiquement inévitable. Pourtant, j’ai vécu quelque chose de complètement différent en décidant de vivre un lancement en conscience.

 

Une préparation en conscience

Quand on a une nouvelle idée de produits ou de services, on a souvent très hâte de rendre cette offre publique. J’étais la première à vouloir créer ma formation en 2 mois pour la mettre en vente rapidement. J’ai finalement décidé de planifier toutes les étapes de la création et du lancement sur 9 mois. Est-ce que j’aurais pu faire plus rapidement? La réponse est oui. Est-ce que j’aurais pu être pleinement en conscience en faisant aussi rapidement? La réponse est non. Je n’aurais sûrement pas eu les mêmes résultats non plus au moment du lancement. J’aurais sûrement été davantage stressée de savoir si j’avais le bon produit, le bon prix, des clients pour cette offre, etc. En me préparant davantage et en étant à l’écoute des autres, j’avais déjà les réponses à toutes ces questions.

 

La présence des autres pour Être davantage

La création de formations en ligne est ma spécialité. J’aurais pu aller beaucoup plus rapidement et mettre mon focus directement sur la création. Je serais toutefois passée à côté d’une étape essentielle qui était d’accueillir les besoins de mes clients à travers des sondages qui ont précédé la création de ma formation.

Entre l’urgence de « Faire », il y a le besoin «d’Être » à l’écoute de ses clients, de leurs réels besoins et des enjeux qu’ils vivent. Au départ, j’avais l’impression que cette étape me ralentissait dans ma lancée créative. Toutefois, j’ai pris le temps d’accueillir chacune des réponses de mes clients, d’accepter que leurs besoins pouvaient être différents de ce que j’avais anticipé, de voir comment cela allait influencer le contenu de ma formation, etc. J’ai pleinement compris la richesse des réponses de mes clients et leur générosité a été une des clés de mon lancement en conscience.

En fait, leurs réponses et leurs besoins ont été au cœur de toute la préparation de ma formation et du lancement. « Être » à l’écoute me permettait de revenir dans l’Être au lieu de me jeter tête baissée dans le « Faire ». Les besoins de mes clients me ramenaient aux réelles raisons de créer cette formation qui étaient de les aider à créer des formations plus efficaces.

 

Un accompagnement à chacune des étapes du processus

Une autre clé d’un lancement en conscience est de se faire accompagner par des personnes qui nous font réfléchir, qui nous permettent de prendre des décisions qui nous ressemblent et qui sont axées sur qui nous sommes en tant qu’entrepreneurs.

On peut parfois manquer de recul lors da la création d’un produit ou lors de la préparation d’un lancement. Il est facile de glisser vers des actions marketing qui ne nous ressemblent pas parce que tout le monde nous promet des résultats incroyables avec cette méthode. Toutefois, si cette méthode n’est pas alignée avec qui nous sommes, les résultats ne seront pas au rendez-vous. Un bon accompagnement peut vous permettre de mieux cerner vos limites, de les accepter et surtout de les respecter.

 

Être à l’écoute lors du lancement

Un lancement bien préparé diminue grandement la pression et le stress. Quand on sait que le produit répond réellement à un besoin parce qu’on a pris le temps d’écouter nos clients, quand on a demandé à nos clients de tester le produit et qu’on a considéré leurs propositions de changements, tout est plus simple au moment du lancement.

Ce n’est pas grave si les ventes ne sont pas au rendez-vous puisqu’on sait que le produit est bon. On n’a qu’à être à l’écoute des clients, de voir pourquoi ils ne convertissent pas et de réajuster sa stratégie marketing par la suite, sans pression.

Il est motivant de se fixer des objectifs lors du lancement, mais il est aussi intéressant de juste accueillir ce qui se passe et de voir chaque vente comme un cadeau. Dans cet état d’esprit, le lancement est un moment riche en surprises et en apprentissages plutôt qu’une course folle pour vendre le plus possible.

Avez-vous déjà fait un lancement? Comment l’avez-vous vécu? Si vous prévoyez un lancement prochainement, souhaitez-vous le faire en conscience? N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire.

Inscrivez-vous à mon infolettre et découvrez les six types de formation pour créer du contenu efficace et adapté à votre clientèle.

 

Votre confidentialité est importante et vous ne recevrez pas de spam.
Vous pouvez lire ma politique de confidentialité.