L’autoapprentissage, est-ce que c’est possible ? Peut-on apprendre aussi bien seul que dans un groupe ? Est-ce que les apprentissages seront aussi importants et transférables dans la pratique ? Je réponds oui à ces deux questions, mais pas tout le temps. En fait, tout dépend du contenu à apprendre et des moyens mis à la disposition des apprenants. On s’entend qu’on apprend mieux comment faire de la nage synchronisée en équipe que seul. Par contre, une foule de différents contenus peuvent s’apprendre seul sans contrainte.

 

L’autoapprentissage, c’est quoi ?

L’autoapprentissage ou l’autoformation c’est une façon d’apprendre seul, soit avec un contenu déjà préparé et structuré avec des modules d’autoformation ou à travers d’autres ressources disponibles que l’apprenant va consulter sans nécessairement être guidé (livres, sites web, etc.).

Jobboom présente l’autoformation comme une réalité nécessaire dans un contexte où la formation de la main-d’œuvre est un enjeu majeur du monde du travail. En fait, la création de modules d’autoapprentissage est de plus en plus mise de l’avant pour rejoindre facilement un plus grand nombre d’apprenants. On manque de temps pour traverser le Québec en entier pour aller assister à une formation de 3 heures loin de chez soi. On se tourne donc naturellement vers des formations en ligne pour remédier tant aux problèmes de distance à parcourir que pour avoir l’opportunité de choisir le moment où l’on est disponible pour faire la formation.

Malgré les avancées de la formation en ligne, l’autoapprentissage ne semble pas toujours compris. Certains milieux sentent encore le besoin de regarder par-dessus l’épaule de l’apprenant parce qu’on s’inquiète qu’il n’ait pas appris. Si la formation est bien conçue et que vous suivez les apprentissages sur un LMS (learning management system), vous n’aurez pas besoin de regarder par-dessus l’épaule des apprenants.

Je vous présente quelques trucs pour vous assurer que votre formation permettra un autoapprentissage efficace.

 

Bonne sélection du contenu

Il est essentiel de bien sélectionner le contenu si on veut que l’autoapprentissage fonctionne adéquatement. Trop de contenu risque de submerger l’apprenant alors que pas assez de contenu peut générer des incompréhensions. Pour faire un bon tri du contenu, vous devez prendre le temps de réfléchir à ce que les apprenants ont réellement besoin de savoir pour développer leurs compétences. Je propose toujours à mes clients de passer à travers une série de questions pour s’assurer qu’ils ont bien trié leur contenu.

 

Anticiper les questions

Quand on prépare des modules d’autoformation, on doit savoir anticiper les questions parce qu’on ne peut pas voir l’apprenant au fond de la classe qui a un gros point d’interrogation dans le visage. En fait, on doit d’abord tenter de prévenir ce point d’interrogation. Pour ce faire, on peut notamment réfléchir aux questions les plus souvent posées par rapport au contenu présenté. En notant ces questions, il sera plus facile d’intégrer du contenu qui répond déjà à ces interrogations avant même qu’elles se présentent.

 

Évaluations formatives

Dans le cadre d’autoformation, les apprenants n’ont pas l’opportunité de se faire valider constamment par leur formateur. Il est donc essentiel d’insérer des évaluations formatives tout au long de la formation. Ces évaluations permettent aux apprenants de tester ou de mettre en pratique ses connaissances pour s’assurer qu’ils comprennent avant d’aller plus loin. Certains logiciels ou des LMS permettent aux apprenants de répondre à des questions et d’avoir de la rétroaction. D’ailleurs, je vous conseille de toujours donner de la rétroaction aux apprenants. Une évaluation formative est souvent très peu utile sans rétroaction. L’apprenant constate qu’il n’a pas la bonne réponse, mais il ne sait pas pourquoi. Ce n’est pas très aidant!

 

Orienter vers les bonnes ressources

D’autres personnes tenteront d’assouvir leur soif d’apprendre en lisant des livres, en consultant des blogues ou encore en se formant via des MOOC ou d’autres types de formations en ligne. Afin de mieux orienter vos employés, vous pouvez déjà faire une recherche et une sélection des ressources les plus adaptées pour aller plus loin dans votre secteur d’activités. Vous pourrez vous assurer que ces ressources présentent des informations fiables et adaptées à votre milieu. Il y a beaucoup de vrai sur le web, mais il y a aussi, malheureusement, beaucoup d’informations erronées. Il vaut donc mieux bien orienter vos employés vers les bonnes ressources. Je vais d’ailleurs ajouter un onglet « ressources » à mon site web très bientôt afin de vous orienter vers du contenu très pertinent dans le domaine de la formation. Abonnez-vous à mon infolettre au bas de l’article (encadré jaune avec le ebook) pour être informés en premier! 

Obtenez un ebook qui vous donne 5 trucs efficaces utilisés par les professionnels de la formation!

Allez consulter vos courriels pour confirmer votre inscription! Si vous n'avez pas reçu de courriel, allez voir vos pourriels.