Quand on est formateur, il est habituel de vivre beaucoup de stress d’anticipation à l’idée d’enseigner à un groupe d’individus. Le formateur se sent parfois très vulnérable face à un groupe qui lui posera des questions auxquelles il n’aura pas nécessairement les réponses. Ce stress peut en paralyser plus d’un et même faire renoncer certaines personnes à la carrière de formateur.

Il existe plusieurs façons de mieux gérer ce stress, mais ce n’est pas toujours facile de les mettre en pratique. Pour ma part, c’est davantage une situation que j’ai vécu dernièrement qui m’a permis de mieux comprendre mes mécanismes liés au stress. En fait, j’ai appris une leçon déterminante et je crois qu’elle pourra vous aider si vous vivez du stress d’anticipation avant de donner vos formations.

Cette année, j’ai décidé de me lancer un défi personnel en m’inscrivant à La Boucle du Grand défi Pierre Lavoie. La Boucle, c’est pédaler 130km de vélo avec une cadence minimale de 22km à l’heure. Ce défi est rapidement devenu une source importante de stress et j’avais peur de ne pas réussir. J’ai dû prendre plusieurs temps d’arrêt pour essayer de comprendre qu’est-ce qui me dérangeait tant que ça à l’idée de ne pas réussir. Quels seraient les impacts sur ma vie si je ne roulais pas 130km ? Est-ce que ce serait si grave ?

Après de longues réflexions, j’ai réalisé que ce que je souhaitais par-dessus tout c’était d’avoir un défi, ce qui est très variable d’une personne à l’autre. Est-ce que mon défi personnel se trouverait au 130e ou au 90e kilomètre? Je n’en avais aucune idée. Ma priorité était maintenant de donner tout ce que j’avais et de me rendre le plus loin possible. Je venais de trouver mon réel défi et il m’apparaissait beaucoup moins angoissant.

Mon constat le plus surprenant dans cette histoire est que j’ai dépensé beaucoup plus d’énergie à angoisser en pensant à cet événement qu’à le pédaler tout simplement!  En fait, j’ai vécu beaucoup trop de stress d’anticipation pour des choses qui ne se sont jamais produites et c’est là mon plus grand apprentissage. Le défi a été beaucoup plus facile que tout ce que j’avais pu imaginer.

Quand on donne des formations, on anticipe souvent plusieurs scénarios qui n’arriveront probablement jamais. Pour vous aider à réduire votre stress, vous pouvez vous poser la question suivante : qu’est-ce qu’il va arriver si ce pire scénario catastrophe se produit réellement ? En général, la réponse n’est pas aussi grave qu’elle peut le paraître. Dans mon cas, mon pire scénario était de ne pas me rendre à la ligne d’arrivée… Quand on y pense, ce n’est pas quelque chose qui aurait eu de réelles conséquences négatives dans ma vie.

J’en profite pour vous présenter trois exemples de scénarios angoissants liés à la formation ainsi que des pistes de solutions

 

Scénario 1 : Ne pas avoir la réponse à une question

Est-ce que c’est possible de connaître toutes les réponses sur un sujet ? Non, à moins que le sujet soit très circonscrit. Même si vous vous mettez beaucoup de pression à prévoir toutes les questions possibles, il arrive qu’un apprenant pose une question que vous n’avez pas vue venir! Est-ce qu’un formateur qui ne connaît pas une réponse perd de la crédibilité ? NON! Le formateur qui sera moins crédible est celui qui dit une réponse inadéquate pour éviter d’avouer qu’il n’a pas la réponse.

La solution la plus simple est généralement de dire aux apprenants que vous allez faire une petite recherche et leur transmettre l’information par la suite. Si vous ne revoyez pas le groupe, vous pouvez prendre le courriel d’une personne qui transmettra l’information aux autres si les membres du groupe se connaissent. Vous avez également la possibilité de faire une courte recherche à la pause ou de référer les apprenants vers d’autres ressources au besoin.

 

Scénario 2 : Avoir des apprenants plus qualifiés que soi pour certains aspects de la matière

En formation continue, il arrive que les apprenants connaissent beaucoup de choses sur le sujet de votre cours. Il n’est pas rare d’angoisser à l’idée que ce que vous affirmez risque d’être remis en question. Si c’est ce qui vous arrive, voyez plutôt cette « remise en question » comme une occasion d’enrichir votre point de vue sur le sujet. Il est possible que le commentaire d’un apprenant vous permette de voir un aspect que vous n’aviez pas vu. L’ouverture au dialogue dans une salle de classe peut s’avérer très instructif autant pour le formateur que les apprenants.

Je vous propose également de reconnaître ouvertement que certains apprenants soient très qualifiés dans ce domaine. Pour bénéficier de leur expertise, faites les participer au maximum dans le cours. Vous pouvez proposer des stratégies pédagogiques qui vont favoriser le partage d’expérience comme l’étude de cas par exemple.

 

Scénario 3 : Avoir la bouche sèche et avoir de la difficulté à s’exprimer

Quand on parle longtemps devant un groupe, il arrive effectivement d’avoir la bouche sèche et de s’enfarger dans ses mots. Pour remédier à cette situation, je vous propose de parler moins et d’éviter de faire un « one man show ». Vous pouvez faire de petites sections de votre cours de manière magistrale et l’entrecouper de différentes activités où ce sont les apprenants qui devront parler et s’activer. Quand les apprenants travaillent en petites équipes, vous devrez aller les rencontrer, mais votre rôle sera de les écouter, de leur poser des questions et de les orienter. Vous parlerez beaucoup moins que si vous faites que de l’enseignement magistral.

 

Conclusion

Le stress d’anticipation est présent dans plusieurs situations, surtout lorsqu’on se permet de sortir de sa zone de confort. Toutefois, il est essentiel de s’assurer que ce stress ne devienne pas trop envahissant et ne gruge pas plus d’énergie que l’activité ou l’événement anticipé. Une fois que vous aurez cerné les conséquences réelles sur votre vie de votre « pire scénario » et que vous aurez trouvé des solutions, vous pourrez décider d’accepter le risque ou non de vivre ce « scénario ». Une fois que vous l’aurez accepté, il y a de bonnes chances que votre stress diminue considérablement.  N’hésitez pas à partager vos expériences et vos solutions dans la section commentaire. Le partage d’expériences est toujours enrichissant!

Vous voulez créer une formation et savoir quel type de formation est le meilleur choix pour vous?

Inscrivez-vous à mon infolettre et je vous offre gratuitement le ebook Six types de formation qui vous aidera à créer votre formation.

Votre confidentialité est importante et vous ne recevrez pas de spam.
Vous pouvez lire ma politique de confidentialité.